Actualités du Restaurant Mariottat


La Carte du Restaurant
Pour la télécharger, cliquer ici…
………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

NOUS SOMMES HEUREUX DE VOUS RECEVOIR SUR NOTRE TERRASSE  AU COEUR D’AGEN

 

1987 …………..2017
Nous avons 30 ans de bonheur avec vous

 


 

La maison POLMARD est d’élever la boucherie au rang de la GASTRONOMIE et pour cela de donner à la viande une identité, comme cela a été fait pour le vin.

AFFINAGE DE VIANDE D’EXCEPTION ….VENEZ LA DEGUSTER


 


Eric Mariottat et Marie Fiton : la rencontre de deux belles âmes autour d'une même passion : le Japon. /Photo Morad Cherchari

Eric Mariottat et Marie Fiton : la rencontre de deux belles âmes autour d’une même passion : le Japon. /Photo Morad Cherchari

Les Amis de Nishinomiya et le restaurant Mariottat proposent un de ces moments de découverte dont ils ont le secret. Autour d’une exposition et d’une conférence de Nicolas Chauvat.

La vie est faite de rencontres. Tout au long du chemin qui mène de la naissance, inexorablement, vers la mort, vont et viennent des paysages et des gens. Des moments.

Il y en a toute une flopée. Tellement, que l’on n’y prête plus attention. C’est dommage, mais c’est ainsi. Il en est toutefois qui imposent une halte, le temps d’une réflexion ou d’un sentiment ou des deux.

Ces instants-là naissent d’un mélange, savant ou tout à fait aléatoire, de plusieurs hasards ou coups du destin.

Hasard ou destin…

Un jour à Nishinomiya, une ville au sud du Japon qui tisse des liens d’amitiés avec Agen, Nicolas Chauvat découvre en face de chez lui une boulangerie aux airs très français, portant le nom de «friande». Il entre, attiré par l’odeur de viennoiserie qui flotte tout autour. Il découvre sur les murs des coupures de presse écrites en français, des photos montrant des visages de femmes et d’hommes souriants posant devant la boulangerie. S’exprimant dans un japonais impeccable — il a travaillé à l’ambassade de France à Tokyo — il demande de plus amples informations et apprend qu’il s’agit d’un petit journal du sud de la France, répondant au joli nom de «Le Petit Bleu ». Que la dame sur la photo est une certaine Marie Fiton, présidente de l’association française «Les Amis de Nishinomiya.» Et qu’un jour, cette dame, attirée par l’odeur de la viennoiserie qui flottait autour de sa boulangerie, entra.

Nicolas Chauvat composa sur son téléphone le numéro de Marie Fiton et lui fit part de son désir de livrer publiquement le fruit de ses recherches et d’exposer en France ses photographies sur «le secret des symboles des kimonos anciens». C’est aussi le titre de son ouvrage «à la découverte de sagesses millénaires de la route de la soie.» Un peu de spiritualité ne peut nuire.

Dans l’association des Amis de Nishinomiya, se côtoient toutes sortes de passionnés, dont le chef Éric Mariottat et son épouse Christiane. Eric Mariottat et Marie Fiton ont ceci en commun : leur cerveau fonctionne à la vitesse d’un battement de cil, 15 idées par minute.

C’est décidé, organisé : la conférence de Nicolas Chauvat se déroulera dans la salle Picasso du centre culturel d’Agen, le mardi 22 mars à 20 heures.

Un univers se dévoile

L’exposition sera accrochée sur les murs du restaurant étoilé, au cœur d’Agen. Elle sera visible aux heures d’ouverture du restaurant mais nul besoin de prendre place à table : «chacun peut pousser la porte pour juste, découvrir les photos de Nicolas Chauvat» précise le chef.

Évidemment, la tentation était trop forte de relever un nouveau défi culinaire.

La vie est faite de rencontres. De paysage, de gens, de bruits, d’odeurs, de saverus. Et de symboles. Surtout au Japon. De parcours initiatique comme celui de la cérémonie du thé. Un long chemin à travers un jardin. Au fur et à mesure des pas, la concentration se fait plus intense. Il faut manger avant, car la cérémonie du thé dure longtemps. Même le plus robuste des samouraïs y risquerait un évanouissement. Et puisqu’il faut manger avant de boire son thé, le chef a inventé un dîner. À peine créé, il affiche déjà complet. Mais il ne sera pas tout à fait éphémère. Dans sa grande générosité de partager son savoir-faire et dans sa soif d’en découvrir d’autres, Eric Mariottat a demandé à Catherine Suard, du restaurant Teo Japon, de travailler avec lui.

La vie est faite de rencontres. Et ce qu’il naîtra de la passion pour un pays et sa gastronomie entre deux chefs se retrouvera, inexorablement, dans de futures assiettes. Chez l’un ou chez l’autre. Toujours dans cet esprit que l’on nomme au Japon «omotenashi» : la courtoisie, la générosité, le goût pour le travail bien fait, la satisfaction de l’hôte, le raffinement dans la simplicité.

> Conférence sur le secret des symboles des kimonos anciens, mardi 22 mars à 20 heures, salle Picasso à Agen. Exposition de photographies au restaurant Mariottat, puis lors d’Alliance Japon à Boé le dimanche 5 juin.


Un voyage posé sur une assiette

Eric Mariottat a composé un «menu de méditation», avec des saveurs de légumes, de tofu, de poissons, de fleurs, de macha, et d’umami, cette «cinquième saveur». Il a choisi de travailler son menu «à la française», un plat après l’autre, dans un ordre précis. Au Japon, tous les plats sont posés sur la table en même temps. Il se terminera avec des wagashi, petits gâteaux fabriqués avec grand soin lors de la cérémonie du thé.

Les gourmets y rencontreront :

«Le petit bento. C’est la gamelle de chez nous, celle que mon père amenait à l’usine de la verrerie de Vianne pour déjeuner à midi. Aujourd’hui, elle est plus raffinée et s’appelle bento !»

«Un jardin nature. Au Japon, les gens méditent beaucoup dans les jardins, les pierres sont disposées d’une façon précise, le gravier, les fleurs, la mousse. Dans ma mémoire, il y a un jardin ancien que j’ai voulu retranscrire en 2016, avec du tofu, des mini-légumes… c’est un hommage à la nature et à l’homme qui la travaille.»

«Le marché aux poissons de Tokyo. Vers 11 heures, tout le monde fait une pause pour manger. C’est un marché gigantesque qui draine 2 800 tonnes de poissons par jour. Je présenterai du maquereau, du calamar, des ventrèches de thon.»

«Le pouvoir des fleurs. Le printemps, la renaissance. Ce sera un bouillon avec des fleurs de cerisier et des crevettes d’eau douce.»

«Umami, la 5e saveur. Une poulette, des shitakés, du soja vieilli… Umami, c’est un bonheur qu’on a dans la bouche et qui se transmet au cerveau ! Un goût très fort qui rappelle une réduction de pot-au-feu. Il provoque la salivation, stimule le palais, la gorge, le dessous de la langue et procure une sensation de bien-être.»

«La voie du thé. Une route qui part de Chine et va au Japon avec du matcha, de l’orange…»

«La geisha contemporaine. Dans la ville de Nara, ancienne capitale du Japon, oncroise des geishas. Je ferai un dessin très moderne avec de la crème de haricot rouge pour la chevelure, du riz blanc pour la peau, des prunes pour les lèvres, un sorbet de mandarine pour les yeux et du chocolat noir et blanc pour la descente sur le kimono.»

«Onseng. L’eau chaude qui sort de terre, des baies, du thé vert ou noir, la plénitude.»


 


VENEZ DECOUVRIR LES SECRETS DES RECETTES DES 4 SAISONS D’ANAÊL

4 CHEFS, 4 SAISONS, ANAÊL 4 ANS… 

10 € pour soutenir ce mouvement de solidarité plein d’amour et d’espoir,  entièrement versé à l’association pour ANAÊL

Afficher l'image d'origine

EN VENTE DANS LES 4 RESTAURANTS ET LES ENDROITS QUI ONT DU CŒUR…

http://www.soutenir-anael.fr



Une boucherie innovante pour mon ancien apprenti ….BENJAMIN  DARNAUD

 

    VIANDE & CHEF

Crédits

[10/06/2015]« Viande & Chef », un nouveau commerce de proximité innovant, créé par Benjamin Darnaud, jeune chef et ancien candidat de l’émission Top Chef, a été ouvert dans le 10e.

 

Une boucherie d’un nouveau genre ouvre ce jeudi au cœur du secteur Vital’Quartier Lancry. Elle proposera aux clients tous les morceaux du bœuf, de l’incontournable entrecôte aux morceaux les moins connus, qu’elle valorisera et mettra au goût du jour. « La viande est un univers riche et passionnant de culture, de terroir, de tradition », souligne Benjamin Darnaud, jeune chef de 30 ans et ancien candidat de l’émission Top Chef, à l’initiative de ce commerce innovant. La nouveauté : ce sont des cuisiniers et non des bouchers qui sont installés derrière le billot.

« Ce nouveau commerce contribue, par la qualité des produits proposés, à la valorisation de nos métiers de bouche entre tradition, innovation, et savoir-faire », salue Olivia Polski, adjointe à la Maire en charge du commerce. L’ouverture de « Viande & chef » illustre aussi parfaitement la politique de Paris en faveur de la préservation et du développement du commerce et de l’artisanat de proximité. Cette nouvelle activité témoigne du travail de diversification du tissu commercial du quartier Lancry, engagée depuis 2008 grâce à Vital’Quartier, programme de revitalisation commerciale dont la Ville a confié la mise en œuvre à la Semaest.

Vital’Quartier permet d’acquérir des locaux, de proposer aux commerçants des conditions de locations attractives et de les accompagner dans leur projet économique. Il a déjà permis d’installer ou de maintenir l’activité de plus de 653 commerces de proximité, soit 73.000 m2.

Viande & Chef

38 rue de Lancry

75010 Paris


Agen : Anaël, les chefs et le livre des quatre saisons

Mercredi, le chef Éric Mariottat a préparé les cinq plats qui figureront dans le livre de recettes dont les bénéfices seront versés à la famille du garçon atteint d’une tumeur.


Les chefs restaurateurs en compagnie de la famille d’Anaël – dans les bras de sa maman – se sont retrouvés, hier, dans l’établissement tenu par Éric Mariottat.
© PHOTO CARINE CAUSSIEU

Coquille saint-jacques au foin, magret de canard rôti aux pruneaux mi-cuit, tarte aux cèpes, caille farcie aux raisins confits, assiette orange avec notamment une gelée de mangue et des cannellonis de potiron.

Tels sont les cinq plats du menu composé par Éric Mariottat qui figurera dans le livre de recettes dont les bénéfices seront reversés à la famille du petitAnaël. Un livre pour lequel quatre chefs restaurateurs de l’Agenais ont concocté un menu. Un par saison : L’automne vu par Éric Mariottat, l’hiver de Michel Dussau, le printemps par Julien Amat et l’été selon Benjamin Toursel.

Simple générosité

« Le livre, qui sortira début décembre 2015, sera imprimé par l’entreprise dirigée par Philippe Berniès, à Boé », explique J.P. L’ami de la famille d’Anaël poursuit : « L’objectif est d’en vendre 2 000 exemplaires. »

Mercredi, c’est dans l’établissement du chef du centre-ville d’Agen que les cinq plats ont officiellement été présentés… et photographiés, dans le but d’illustrer l’ouvrage, par Jean-François Mollard qui a mis beaucoup d’application à sublimer chacun des cinq plats. Aussi, à l’instar des quatre restaurateurs, il œuvre bénévolement. Et pour ceux qui se demanderaient où chacun puise cette envie de donner, cette simple générosité, sans arrière-pensée, il suffisait, mercredi, de regarder le comportement de la famille qui entoure d’amour Anaël… et plus encore Anaël.

L’énergie d’Anaël

Cet enfant, rappelons-le, se bat depuis plus d’un an contre une tumeur au cerveau. Il a subi une douzaine d’interventions. Implacable se veut, aujourd’hui, le verdict de la médecine. Les nodules sont tapis dans le corps de ce garçon de 3 ans, lequel affiche une volonté de vivre hors norme.

Ce jour-là, son père avait du mal à contenir la belle ardeur affichée par Anaël, dont la principale envie était de marcher et d’aller entre les tables du restaurant, plus que de jouer avec ses petites voitures. Et ce, entre deux câlins à sa maman et le regard complice de son grand frère.

« Cette énergie donne de la force à tous ceux qui se battent pour et avec lui. Anaël est un petit garçon incroyable. Tout comme l’est son papa. Depuis le début, je ne l’ai jamais vu mettre un genou à terre. Je ne sais pas comment il fait. Il est exemplaire », commente J.P. Oui, le combat continue.


Une nouvelle recette de noisettes par Eric Mariottat, chef à Agen et adhérent Slow Food Bordeaux

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA VIDÉO…

Le Lot et Garonne, premier producteur de noisettes de FRANCE,
Avec LA MAISON DE LA NOISETTE à Lacépède…

 


Le Lot-et-Garonne, un pays de vacances et de saveurs !

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA VIDÉO…

venez découvrir Notre Département, Détente, Culture, Gastronomie, Paysages, Notre pays, nos Racines…


Eric Mariottat membre Slow Food
pour le respect du bon, du propre et du juste…


SLOW FOOD SE CONSACRE A LA PROTECTION DES ALIMENTS DE QUALITE ET DES METHODES DE CULTURE ET DE TRANSFORMATION TRADITIONNELLES ET EQUITABLES ET A LA DEFENCE DE LA BIODIVERSITE DES VARIETES CULTIVEES ET SAUVAGES.

SLOWW FOOD DEFEND LES DIFFERENCES CULTURELLES, TERRITORIALES ET REGIONALES, QUI SONT INTIMEMENT LIEES A NOTRE HERITAGE  ALIMENTAIRE.

NOURRITURE EGALE PLAISIR, EGALE CONCIENCE, EGALE RESPONSABILITE;

SLOW FOOD  SOUTIENT L’EDUCATION DU GOÜT.

SLOW FOOD EST CONSTITUEE DE GROUPES LOCAUX AUTONOMES APPELES CONVIVIUMS.

 

UNE BELLE HISTOIRE SE CONSTRUIT AUTOUR DE L’AMOUR DES PRODUITS PAR SLOW FOOD.

L’ARCHE DU GOUT

LES SENTINELLES

LES MARCHES DE LA TERRE….

L’AVENIR DE NOS ASSIETTES, C’EST MAINTENANT….

 


  UN COIN DE BONHEUR EN LOT ET GARONNE….

 

« ELLES » SONT EXCEPTIONNELLES , ELLES NOUS LIVRENT  LEURS SECRETS.

OUI, ENCORE UN LIVRE DE CUISINE!!!!  MAIS CELUI-CI EST UNE VERITABLE EMPREINTE DE NOTRE CULTURE DU SUD-OUEST.

ELLES SONT LE SEL,LES EPICES,L’AMOUR…
 
ELLES SONT LE CIMENT QUI NOUS LIE AVEC NOS RACINES.
 
ELLES SONT NOTRE AVENIR, POUR LA SANTE DE NOS ENFANTS.
 
ELLES SONT UNE MAGNIFIQUE LECON DE VIE.
 
ELLES                                                   ON LES AIMES …

venez découvrir avec les beaux jours notre terrasse.....

C’EST L’ETE, COULEURS, SAVEURS, ODEURS ET GOURMANDISES SOUS LE SOLEIL D’AGEN……


                                                                         

Jours de fermeture et heures de service

Le restaurant est fermé le dimanche soir, le lundi…..

le mercredi midi du 1 novembre au 30 avril, le samedi midi.
Horaires (prise de commande) : de 12h00 à 13h30 et de 20h00 à 21h15.

Notre restaurant accepte les chiens bien élevés


Eric Mariottat, membre des Maîtres Cuisiniers de France


Entrer chez un maître cuisinier de France, c’est s’offrir la garantie d’une cuisine authentique et de qualité. http://www.maitrescuisiniersdefrance.com


Voyage au Japon pour les 20 ans de l’association des Amis de Nishinomiya

Que du bonheur pour ce voyage au pays du soleil levant cuisine rencontre découverte et admiration pour ce pays si mystérieux. http://amisdenishinomiya.free.fr


 Eric Mariottat, Maître Restaurateur


Le Fait-Maison triomphe. C’est la fin de la malbouffe ?

Slow Food soutient 300 produits considérés comme des pépites du patrimoine gustatif de la France : le porc noir de Gascogne, la lentille blonde, le petit épeautre, le navet de Pardailhan, la poule gasconne… Des saveurs déjà dans vos assiettes chez moi depuis longtemps grâce à une nouvelle génération d’agriculteurs… et d’idées bien encrées.

Maître Restaurateur pour combattre ce désastre culinaire, les pouvoirs publics ont créé ce label censé distinguer aux fourneaux, un vrai cuisinier qui travaille des produits frais et de grande qualité… Ras le bol de cette génération « Bolino ».

Mettre du plaisir dans nos assiettes, voilà la révolte des papilles… à suivre chez Mariottat.


2003… 2017

Depuis 14 ans, notre maison à l’honneur d’être étoilée au Guide Michelin.